Neufmois.fr » Conception » FertilitĂ© » Pour avoir un bĂ©bĂ©, faites manger des noix au futur papa !

Pour avoir un bébé, faites manger des noix au futur papa !

Selon une Ă©tude publiĂ©e dans une revue scientifique*, les noix pourraient amĂ©liorer la fertilitĂ© chez les hommes. Un rĂ©gime Ă  mener en couple car ces fruits olĂ©agineux prĂ©sentent aussi beaucoup d’intĂ©rĂȘt chez la femme, avant, pendant et aprĂšs la grossesse.

 

FertilitĂ© Masculine : les noix sont dotĂ©es de nombreuses vertus…

On les dit bonnes pour la santĂ© cardio-vasculaire car trĂšs riches en omĂ©ga-3, utiles aussi pour faire baisser le taux de lipides sanguins, riches en antioxydants notamment en manganĂšse. Entre autres vertus mĂ©dicinales, tel l’apport en magnĂ©sium rĂ©gulateur de l’humeur, de l’insomnie et mĂȘme des crampes musculaires. Au chapitre des dĂ©fauts, car il en faut bien quelques-uns pour faire bonne mesure, on pointe souvent du doigt leur richesse calorique et les risques d’allergie chez les personnes prĂ©sentant un terrain favorable.
Et bien depuis peu, on sait que les noix pourraient permettre de booster la fertilité et de mettre en échec les effets délétÚres des perturbateurs endocriniens et de la pollution atmosphérique sur la fertilité masculine !

 

Fertilité masculine : un sperme plus concentré !

A Los Angeles, des chercheurs ont Ă©tudiĂ© les effets d’une consommation quotidienne de 70g de noix  sur une soixantaine d’hommes ĂągĂ©s de 21 Ă  35 ans. ParallĂšlement, un autre groupe tĂ©moin n’en consommait pas. Le sperme de ces hommes Ă©tait Ă©tudiĂ© rĂ©guliĂšrement.
Il en ressort qu’aprĂšs 12 semaines de ce rĂ©gime avec noix, la qualitĂ© du sperme Ă©tait amĂ©liorĂ©e comparativement au second groupe auquel les noix Ă©taient interdites. L’effet bĂ©nĂ©fique est attribuĂ© Ă  l’acide alpha linolĂ©nique (AAL), un omĂ©ga-3 que contiennent abondamment ces fruits olĂ©agineux. On savait dĂ©jĂ , suite Ă  des Ă©tudes prĂ©cĂ©dentes, que les omĂ©ga-3 jouent un rĂŽle important pour la maturation des spermatozoĂŻdes et la prĂ©servation de l’intĂ©gritĂ© de leur membrane cellulaire, et mĂȘme sur leur quantitĂ©, grĂące Ă  la consommation d’huile de poisson.

Cette Ă©tude a pour intĂ©rĂȘt de mettre l’accent sur l’importance de l’alimentation des futurs pĂšres au moment de la conception.

Jusqu’ici, l’attention Ă©tait surtout focalisĂ©e sur l’alimentation des futures mĂšres, pour les apports en folates qui Ă©vitent les malformations du tube neural, et en omĂ©ga-3, pour la bonne croissance du cerveau du fƓtus. Aujourd’hui on sait aussi que le rĂ©gime alimentaire des futurs pĂšres a un impact certain sur la conception !
* Biology of Reproduction

 

 

À lire absolument