Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Infection Ă  streptocoques B chez la femme enceinte : quel danger pour bĂ©bĂ© ?

Infection à streptocoques B chez la femme enceinte : quel danger pour bébé ?

Les infections Ă  streptocoques B sont particuliĂšrement contagieuses. BĂ©nigne chez l’adulte, la bactĂ©rie peut s’avĂ©rer mortelle si elle contamine bĂ©bĂ©. Une nouvelle Ă©tude pointe l’importance de la prĂ©vention et du soutien de la recherche pour un vaccin efficace, qui permettrait de sauver des milliers de vies chaque annĂ©e.

Qu’est-ce qu’une infection à streptocoques B ?

Les streptocoques sont des bactĂ©ries qui peuvent provoquer diverses pathologies. Si certaines espĂšces de streptocoques sont inoffensives, voire indispensables (Ils font Ă©galement partie de la flore bactĂ©rienne de la bouche ou des intestins), certains peuvent provoquer des maladies. Les infections mettant en cause les streptocoques A et B sont parmi les infections les plus frĂ©quentes. Le streptocoque B est, notamment, impliquĂ© dans de graves infections nĂ©onatales. Comment ? Il colonise naturellement l’intestin de la femme enceinte. Dans certains cas la bactĂ©rie peut coloniser les voies gĂ©nitales. (On estime que le portage gĂ©nital concerne 5 Ă  40% des femmes infectĂ©es).

Est-ce dangereux pour mon bébé ?

La transmission de la mĂšre Ă  l’enfant se fait essentiellement de façon aĂ©ro-digestive au moment de l’accouchement. En cas de contamination du nouveau-nĂ©, il faut traiter immĂ©diatement le nourrisson par antibiothĂ©rapie car la bactĂ©rie peut ĂȘtre mortelle. On compte actuellement en France prĂšs de 50 Ă  100 dĂ©cĂšs de nouveau-nĂ©s imputables Ă  une infection Ă  streptocoque B.

Comment peut-on lutter et éviter la contamination de bébé face au streptocoque B ?

Parce que prĂšs de 20 millions de femmes enceintes dans le monde sont porteuses de la bactĂ©rie et que cette infection est responsable de centaines de milliers de dĂ©cĂšs infantiles Ă©vitables, des Ă©tudes sont actuellement financĂ©es (notamment par la fondation Bill et Melinda Gates) pour Ă©tudier ces contaminations et trouver de vĂ©ritables solutions. Des vaccins sont en cours de dĂ©veloppement mais la recherche manque de moyens pour les dĂ©velopper plus rapidement malgrĂ© le fait que les infections Ă  streptocoques B soient responsables de plus de dĂ©cĂšs nĂ©onatals que le tĂ©tanos ou la coqueluche. Actuellement la prĂ©vention reste la meilleure des dĂ©fenses ; il s’agit notamment de traiter par antibiotiques les femmes porteuses du streptocoque B. Mais cette mĂ©thode reste difficile d’accĂšs pour les femmes des pays en voie de dĂ©veloppement et possĂšde le dĂ©savantage de pouvoir crĂ©er des rĂ©sistances aux antibiotiques.


 


À lire absolument