En train de lire
Quel geste incroyablement solidaire ces deux mamans ont-elles fait ?

Quel geste incroyablement solidaire ces deux mamans ont-elles fait ?

Depuis le 1er janvier 2017, vous pouvez indiquer, via un site Internet, que vous ne souhaitez pas faire don de vos organes, alors que, depuis 1976, chaque personne est considérée en France comme un donneur présumé. Mais quand bien même, le don d’organes divise encore. Abbey Ahern et Sarah Lamont, deux mamans, ont vécu cette situation de deux manières totalement opposées…

Le cas d’Abbey Ahern

En 2013, alors qu’elle en était à sa 19ème semaine de grossesse, Abbey Ahern apprend que sa petite Annie souffre d’une anencéphalie. Il s’agit d’une malformation congénitale avec une absence de crâne, cerveau, cervelet et tronc cérébral chez le nouveau-né. Elle apprend alors que sa petite ne pourra pas survivre très longtemps après sa venue au monde… Aussi difficile cela soit-il, la jeune femme et son mari, Robert, tous deux originaires de l’Oklahoma (États-Unis), ont pris la décision de poursuivre la grossesse, afin de ne serait-ce passer les quelques heures de sa vie avec elle, mais aussi pour faire don des organes de leur petite et ainsi tenter de sauver plusieurs vies…

Quelques mois plus tard, Abbey Ahern donne naissance à sa fille, bien que poursuivre cette grossesse fût la « chose la plus difficile » qu’elle n’ait jamais eu à faire, a-t-elle confié au Mail Online. Ainsi, durant les quatorze heures et cinquante-huit minutes de vie d’Annie, les jeunes parents, ainsi que leurs deux filles plus âgées Dylan et Harper ont fait de sa courte vie un très beau moment. Au Mail Online, la mère de famille a déclaré, avec émotion : « Elle a vécu 14 heures et 58 minutes belles et incroyables. Elle a passé toute sa vie entourée d’amour, de joie et de paix », avant d’ajouter : « je me souviens avoir tenu ses mains et appuyé mon visage contre le sien tout en la sentant. Je ne pouvais pas cesser de l’embrasser. » Faire le deuil de son enfant est une chose qu’aucun parent ne devrait avoir à faire…


Malheureusement, en raison de son faible niveau d’oxygène, les organes de la petite puce n’étaient pas viables pour une transplantation, mais ont toutefois été utilisés pour faire des recherches scientifiques. Cependant, ses valves cardiaques ont été données, sauvant ainsi une voire plusieurs vie(s)… Un bien joli geste, mais aussi un bel hommage à leur fille.

abbey-ahern-annie-deces-bebe-don-organes

abbey-ahern-annie-deces-bebe-don-organes-2

Le cas de Sarah Lamont

Sarah Lamont est la maman d’un petit Joe, âgé à présent de 4 ans, mais qui est venu au monde avec une maladie très rare, une polykystose rénale type récessive, qui ne touche qu’un enfant sur 40 000 (Source Orpha.net). Il s’agit alors d’une maladie héréditaire, qui va alors causer une insuffisance rénale, ainsi qu’une insuffisance hépatique. Depuis sa naissance, le petit Joe Lamont vit sans reins, et est placé sous dialyse. Grâce à ce procédé thérapeutique, les toxines et l’eau contenues en trop grande quantité dans le sang sont éliminées. Et puisqu’il est sous dialyse trois fois par semaine, la mère du petit garçon est triste de voir que son fils n’a pas la chance de faire ce que tous les enfants de son âge font comme aller à Disneyland ou aller à l’école… Malheureusement, le petit bonhomme a également développé une maladie avancée du foie, qui pourrait se révéler mortelle si une transplantation n’a pas lieu… Contactée par le Belfast Telegraph, la maman de 36 ans, originaire d’Irlande du Nord, a déclaré qu’elle n’en pouvait plus d’attendre pour son fils l’aide dont il a besoin. Elle a confié : « En juin, Joe était sur la liste des transplantations depuis un an et rien n’indiquait que nous allions recevoir un coup de fil ». Elle a donc pris la décision d’être la donneuse de son fils. « Je vais bien, je suis une personne très optimiste. Si je pouvais le faire aujourd’hui, je le ferais, plus tôt sera le mieux », a-t-elle affirmé au quotidien. Le 25 janvier prochain, la greffe de foie aura lieu, il faudra patiente un peu pour l’opération rénale, le temps que la mère et son fils récupèrent. Pour lui annoncer cette grande nouvelle, cette maman lui a dit : « C’est ton année, Joe », et c’est tout excité qu’il a répondu : « Je vais avoir un nouveau foie et un nouveau rein ! » Un moment rempli d’émotions pour la famille…

Voir Aussi

Malgré sa maladie, Sarah Lamont raconte à quel point son fils reste un petit garçon heureux : « Il est tellement drôle, il a une boîte pleine de blagues, et il adore chanter ». Elle explique aussi qu’il reste fort, malgré tout. Mais malgré le geste louable de cette maman, il est possible que Joe ait besoin d’autres transplantations au cours de sa vie… La mère de famille a alors profité de ce moment pour faire appel à la générosité des gens, rappelant à quel point le don d’organes est important : « Si vous êtes sur le point de mourir, vous accepteriez un organe, alors, si vous êtes prêts à recevoir, vous devez être prêts à donner. » En tout cas, on espère que cette année 2017 marquera la fin des problèmes de santé de ce petit bout…

sarah-lamont-joe-don-organes

Crédits photos : ©Abbey Myles Ahern/Wordpress, ©Abbey Myles Ahern/Facebook, ©Mirror.co.uk


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire