Neufmois.fr » La CommunautĂ© » J’ai vĂ©cu deux grossesses si diffĂ©rentes

J’ai vĂ©cu deux grossesses si diffĂ©rentes

Bonjour Ă  toute la communautĂ© Neuf Mois, moi je suis Alexandra, une working maman solo trentenaire (on ne va pas chipoter sur les chiffres hein ?) de deux enfants et je vis seule avec eux dans le sud de la France. Ici, j’avais envie de partager avec vous ma vie de maman avec ses bonheurs, ses inquiĂ©tudes, ses peurs et ses nombreux questionnements. Parce que oui, on s’en pose plein des questions quand on est mère pas vrai ?

Deux grossesses totalement différentes

La première, je ne l’ai pas très bien vĂ©cue. La femme heureuse de porter la vie que j’Ă©tais, optimiste, enthousiaste et très dynamique a Ă©tĂ© influencĂ©e par les peurs et les injonctions de la sociĂ©tĂ©, des amis et du personnel de santĂ© vis-Ă -vis de toutes les femmes enceintes : tu devrais arrĂŞter de danser car c’est dangereux, Ă©vites aussi de courir car ce n’est pas bon, ne te fatigue pas trop, ne fais pas de longs trajets en vĂ©hicule etc… Au fur et Ă  mesure que la grossesse a avancĂ©, ma part de libertĂ© de mouvement, d’action a diminuĂ© comme une peau de chagrin. C’est ma première grossesse et je n’ai aucune expĂ©rience. Je vois mon corps changer, les kilos s’accumuler. J’applique les innombrables restrictions alimentaires de peur d’ĂŞtre responsable d’enfanter un bĂ©bĂ© malade, je contrĂ´le la toxicitĂ© des produits mĂ©nagers que j’utilise, je rĂ©duis graduellement mes sorties, je ne bois plus d’alcool. Tout est tournĂ© vers l’intĂ©rĂŞt du bĂ©bĂ© Ă  venir, la femme que je suis apprend Ă  Ă©teindre ses dĂ©sirs, ses envies pour un petit ĂŞtre qu’elle aime dĂ©jĂ  plus que tout. Je suis très heureuse d’attendre un heureux Ă©vĂ©nement mais ce bonheur est diminuĂ© par les contrĂ´les mĂ©dicaux et rĂ©guliers que je subis (alimentation, poids). Il y a toujours la peur d’apprendre qu’il y a un problème.

Le jour de la naissance arrive enfin mais rien ne se passe comme prévu

J’Ă©tais très impatiente car j’ai fait partie des rares mamans qui dĂ©passent la date du terme. Mais les choses ne se sont pas dĂ©roulĂ©es comme prĂ©vu. Ce jour-lĂ  , je me rends compte que mon corps ne rĂ©agit pas comme il devrait. On ne me dit rien mais je sens qu’il se passe quelque chose d’anormal. Après plusieurs heures de tentatives et d’attente, le verdict tombe. On m’annonce qu’il y a un gros risque pour ma petite fille Ă  ce que j’accouche naturellement. Ils ont dĂ©cidĂ© de pratiquer une cĂ©sarienne en urgence. Pour moi c’est dur Ă  encaisser. Moi qui depuis plusieurs mois apprĂ©hende d’accoucher naturellement, je m’y suis prĂ©parĂ©e naturellement, j’apprends alors que ça ne se passera pas comme je le pensais. CĂ©sarienne, je ne m’y attendais pas. Je ne vais pas accoucher normalement. Le mot Urgence accolĂ© Ă  ce mot m’inquiète mais je me laisse faire. Je me souviens parfaitement de ces longues minutes sur la table d’opĂ©ration oĂą au lieu d’ĂŞtre en travail, je regarde, je subis, j’attends. Je me souviens de ma fille qu’on me prĂ©sente enfin très rapidement pour l’emmener vers son père pendant qu’on continue Ă  s’occuper de mon corps. Je suis frustrĂ©e car je n’ai mĂŞme pas pu la serrer, ni la regarder 5 minutes. Je ne parlerais pas des suites de la cĂ©sarienne qui reste une opĂ©ration fatigante et contraignante pour le corps. C’Ă©tait un mal nĂ©cessaire. Ça faisait partie de la naissance de ma fille que j’adore. Et je suis contente d’ĂŞtre lĂ  pour tĂ©moigner de mon bonheur d’ĂŞtre mère.

Une belle surprise

La deuxième grossesse a Ă©tĂ© beaucoup plus sereine après l’expĂ©rience de la première. Mon fils est nĂ© par voie basse malgrĂ© les statistiques qui disaient qu’une première cĂ©sarienne augmente les chances d’en avoir une deuxième. L’accouchement a Ă©tĂ© très long (10 heures de travail) mais physiquement c’est bien mieux qu’une cĂ©sarienne car le corps se remet beaucoup plus vite de cet heureux Ă©vĂ©nement. En conclusion, je souhaite Ă  toutes les futures mamans la joie d’avoir des bĂ©bĂ©s en pleine santĂ©, et que l’accouchement soit naturel ou par cĂ©sarienne. Car quelques annĂ©es plus tard, cĂ©sarienne ou pas cĂ©sarienne, on ne regrette pas d’avoir ces petites merveilles dans la vie.

https://lanouvellemamansolo.com/ 
https://www.facebook.com/lanouvellemamansolo/

À lire absolument

Laisser un commentaire