Allaiter après une césarienne

Pour beaucoup d’entre nous, l’allaitement demeure le choix privilégié pour notre enfant. Subir une césarienne n’est pas une mince affaire mais cela n’élimine pas nos chances d’allaiter. Pour parer à la situation, rien ne vaut une bonne préparation et beaucoup de patience.

 

Accoucher par césarienne n’empêche pas d’allaiter

Une femme sur cinq subit une césarienne . Si les médecins expliquent comment se déroule une césarienne, ils n’ont pas toujours le temps d’aborder tous les détails notamment si celle-ci est pratiquée en urgence. Et la question que se posent beaucoup de femme est la possibilité d’allaiter après une césarienne. On sait que l’accouchement classique diffuse des hormones stimulant la production de lait. Qu’en est-il pour un accouchement par césarienne ?

Contrairement à ce que certaines croient, césarienne et allaitement sont compatibles. L’allaitement peut être rendu plus compliqué par contre car la première tétée est retardée. Le nouveau-né peut perdre une partie de son réflexe de succion et la montée de lait peut être plus lente. Quand cette dernière arrive, des engorgements peuvent survenir. Le stress de la césarienne et le choc psychologique et émotionnel qu’elle engendre peut gêner la montée de lait. Beaucoup de mères sont déçues d’accoucher de cette façon ou en veulent au personnel médical.

 

Bien s’informer avant l’accouchement par césarienne

C’est pourquoi si une césarienne est prévue, il faut que la maman pose toutes les questions qui la tracassent au personnel médical pour la dédramatiser au maximum. Césarienne programmée ou pas, on avise le personnel médical, à commencer par notre médecin, de notre désir d’allaiter. Certaines études mettent en cause l’anesthésie et la péridurale qui auraient tendance à endormir bébé, lequel serait alors un peu fainéant pour la première tétée.

 

Les bienfaits du peau à peau pour allaiter

Pour mettre toutes les chances de son côté, plus tôt aura lieu la première tétée et mieux ce sera. Deuxième point pour faciliter l’allaitement après une césarienne : le premier peau à peau avec bébé le plus tôt et le plus longtemps possible. Ce rapport charnel permet à bébé de retrouver plus facilement ses réflexes. Il retrouve un certain bien-être contre sa mère. Si le nouveau-né ne veut pas téter parce qu’il est somnolent, la maman surveillera ses signes d’éveil : des petits mimiques, les yeux qui bougent… Avec la parole et quelques gestes doux, elle le stimulera doucement et évitera ainsi un trop grand espacement entre les tétées.

 

Adopter une bonne position

Le fait d’avoir été sous anesthésie permet à la mère d’oublier pendant un temps sa douleur. Elle sera plus disponible pour allaiter, plus détendue. Les jours suivants, un grand confort devra lui être procuré pour lui faciliter la tâche. Soucieuses de notre bien-être, les sages-femmes ou le papa aideront la mère césarisée à s’installer confortablement. Si la cicatrice est douloureuse, elle restera allongée et bébé se lovera contre elle pour manger, la tête dans le creux de son coude. Assise, à l’aide d’un coussin, elle pourra adopter une position latérale pour que le petit n’appuie pas sur la cicatrice. Ou encore avec un coussin sur le ventre, elle pourra mettre bébé à la perpendiculaire. Allaiter après une césarienne n’est pas toujours évident mais au final, les difficultés rencontrées sont les mêmes que lors d’un accouchement classique, douleur, fatigue et choc émotionnel en plus. Allaiter permet de retendre le lien entre la mère et l’enfant mis à mal par l’intervention chirurgicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.